Les formateurs Croix-Rouge ont choisi une méthode ludique pour faire passer le message. Et expliquer la transmission du virus. Les affiches de Gaston la Licorne, et des super Héros ont servi de support. Quant à la démonstration, ce fut celle du savon et du poivre. Une expérience visuelle et pédagogique. Anne Cousin, la directrice de l’école, nous explique que l’équipe enseignante a suivi le protocole sanitaire publié par le ministère de l’ Éducation et adopté pour l’école des mesures drastiques de nettoyage et de désinfection renforcées. « Les enfants se lavent les mains huit fois par jour » souligne pour sa part Florence Fardel, une enseignante. « Si les gestes barrières sont connus des enfants, ils sont un peu plus compliqués en maternelle et le problème se pose quelquefois dans la cour de récréation » reconnaît Anne Cousin, la directrice de l’école.

Force est alors de reconnaître que l’action pédagogique des bénévoles de la Croix-Rouge ont tout leur sens. Comment ne pas admettre qu’un enfant de maternelle ne s’approche pas trop près d’un autre camarade de jeu. Vigilance et piqûre de rappel sont de mise.